5 décembre 2010 HOMMAGE NATIONAL AUX VICTIMES CIVILES ET MILITAIRES

L’ANFANOMA invite les Adhérents de ses Sections et appelle ses Compatriotes « rapatriés à participer activement aux cérémonies organisées partout en France. Elle rappelle que la Commission « Favier », réunissant les principales associations d’Anciens Combattants a retenu cette date du 5 décembre, volontairement neutre, pour trancher le différend 19 Mars/16 Octobre. Seule l’obstination et l’idéologie animent quelques dirigeants minoritaires et les pousse à continuer à s’opposer à ce choix raisonnable. Libre à eux, mais sans présence des Autorités, d’organiser seuls, à la date qui leur convient les cérémonies associatives de leur choix.

Les Français rapatriés quant à eux se recueilleront, dans le calme et la dignité, à la mémoire des Militaires, morts pour la défense de territoires alors français et pour la protection des populations. Ils se recueilleront aussi à la mémoire de leurs Compatriotes morts ou disparus, assassinés tout au long de ces années noires, avant comme après l’indépendance de ces territoires. Ils s’inclineront aussi en souvenir de leurs Anciens qui, pour les plus chanceux, reposent dans leurs cimetières abandonnés, mais aussi à la mémoire de ceux dont les corps ont été déplacés ou, pire encore, n’ont jamais eu de sépulture. Ils n’oublieront pas non plus les Harkis et leurs proches, sacrifiés pour leur engagement à nos côtés.

Yves Sainsot, Président national