5 Décembre 2009 Les victimes du 26 mars 1962 enfin honorées solennellement

Le 5 décembre 2009, marquera désormais l’aboutissement du long combat mené par l’Association des Familles de Victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés. Il aura fallu à sa Présidente, Mme Nicole Ferrandis, plus de 7 années de démarches, d’entretiens, de contacts avec les élus et leurs conseillers, avec les équipes gouvernementales et présidentielles successives. Il lui aura fallu soumettre aux Présidents de la Mission Interministérielle aux Rapatriés une suite de projets, amendés, modifiés, de rédactions de messages… Il lui aura fallu argumenter, convaincre pour enfin obtenir l’adhésion, emporter l’accord… Il aura fallu aux familles éprouvées attendre plus de 47 ans après l’épouvantable tragédie pour que la mémoire de leurs Morts soit enfin  » pleinement reconnue, respectée et honorée  » par la Nation.

Eh bien, voilà, c’est fait. Le 5 décembre dernier, à Paris, Quai de Branly, devant le Monument dédié aux  » Morts pour la France  » durant la guerre d’Algérie et les Combats du Maroc et de Tunisie, M Hubert FALCO, Secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, prononçait un discours chargé d’émotion, rendant pour la première fois un hommage solennel et appuyé aux Victimes du 26 mars 1962, rue d’Isly à Alger. Ces victimes avaient été laissées pour compte lors de l’apposition de la plaque à la mémoire des victimes civiles françaises. Cette lacune volontaire, cette exclusion insupportable est désormais levée. La faute est réparée… L’Histoire seule jugera le crime d’Etat…

Dans quelque temps, comme l’a demandé l’Association des Familles des Victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés, la liste nominative des Français d’Algérie tombés ensemble en cette journée fatidique défilera sur la colonne centrale du Monument. Seront ensuite inscrits les noms des victimes civiles françaises au fur et à mesure de leur identification.

L’ANFANOMA et FRANCE-HORIZON, qui ont soutenu de toute leur conviction cette juste cause défendue par l’Association des Familles de Victimes du 26 mars 1962 et de leurs Alliés, se réjouissent de cette excellente décision.

Yves Sainsot

Publicités